Vous êtes ici : Accueil > Téléchargement > Le monde du téléchargement bouge

Le monde du téléchargement bouge

D’un point de vue assez rapide, le téléchargement grandpublic a débuté avec Napster, soit le téléchargement. Cependant, en coulisse se tramait déjà des multiples modes d’échanges de données surtout au niveau professionnel. La décennie d’avènement du téléchargement public ne serait donc que la partie émergente d’un grand iceberg d’une trentaine d’années environ. Il est donc très évident que le téléchargement ne date pas d’hier ni d’avant-hier...si l'on ne tient pas compte du minitel...

Napster aurait donc hérité des anciennes technologies telles que le FTP, IRC ou Usenet de même génération que l’Internet (ou encore plus vieille). Le service P2P commence avec Napster destiné seulement à l’échange de fichiers musicaux. Shawn Fanning et Sean Parker étaient les créateurs de cette brillante plateforme de téléchargement musical. L’industrie musicale ripostait très rapidement et enclencha une procédure judiciaire à l’encontre de Napster accusé de violation massive du droit d’auteur. En effet, les gens pouvaient échanger facilement des chansons au format MP3 avec cette technologie. Les précurseurs du service P2P (peer to peer) ont donc été contraints de fermer leurs programmes par décision judiciaire. Finalement, le service n’aurait fonctionné que durant 2 ans seulement, plus précisément entre juin 1999 et juillet 2001.

Avant Napster c'est-à-dire dans les années 80, les systèmes de transfert à distance commencent à se développer. Le protocole FTP ouvre donc le bal et maintient la cadence jusqu’aujourd’hui mais dans le cadre des warez et de leurs topsites uniquement. En cette technologie, les P2P et les bittorrents retrouvent leurs ancêtres.

Les années 90 marquent une nouvelle ère avec la fièvre de l’Internet mais également avec les premières expérimentations d’échanges de fichiers à grande échelle. Cette technologie n’a cependant pas été rendue possible qu’avec la contribution des outils de compression de données audio et vidéo au format plus léger (MP3, Divx et j’en passe). Le World Wide Web figure comme un intrant inéluctable au développement des services de téléchargement public. En parallèle, un gros catalyseur précipite l’ascension du secteur sur le web. Il s’agit des baladeurs MP3 qui permettent la lecture nomade des titres les plus populaires.

Depuis l’année 2000, les cartes sont redistribuées et les technologies telles que le P2P et le direct DL reprennent du service pour devenir progressivement un véritable phénomène de société. Une panoplie de logiciel émergent donc de nulle part pour étendre l’esprit de la gratuité. Nous pouvons citer les programmes les plus sollicités tels que Kazaa, Emule, Shareaza, DirectConnect et bien d’autres encore. Les problèmes judiciaires ne tardent pas à rattraper les différents serveurs pour faire régner de nouveau le droit d’auteur des chanteurs et des maisons de disques. La saisie du serveur Emule Razorback et la poursuite de The Pirate Bay resteront longtemps dans les annales du téléchargement public. La chute libre n’est plus inévitable pour le téléchargement illégal. Même sur le plan technique, les serveurs s’avouent déjà vaincu avec les contre offensives des ayant-droits par le biais des diverses lois captatrices telles que l’HADOPI, le DMCA, le LOOPSI 2 et de nombreux textes légaux divers.

Si le P2P tire sa révérence, il cède sa place au streaming des sites web comme Megavideo, videoBB, etc. Là encore, les ayants droits n’hésitent pas à dénoncer la pratique jugée comme un néo-téléchargement illégal. Le retour dans le domaine légal commence alors à se dessiner avec les nouvelles plateformes de transfert de fichiers payants comme iTunes et Steam. Ces sites ont établi un certain deal avec les auteurs pour un commerce électronique de leurs chefs-d’œuvre pour les internautes et les mobinautes.

Pour le moment, les comportements des gens restent assez partagés. D’un côté, des personnes s’habituent à l’achat des musiques en ligne. De l’autre côté, un nuage de gens se précipite encore à télécharger illégalement à partir d’un abonnement de type VPN ou à partir d’un warez. De ce fait, le futur reste encore un grand mystère pour le secteur du partage de fichiers.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Le monde du téléchargement bouge

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.